FrançaisEnglish

Recherche

Sécurité


Messagerie


Gestion SMS


Gestion Mail


Devenez partenaire

White Label Product

Testez ActivMail

Newsletter

Votre adresse mail :

Contactez-nous

Suivez-nous

Bookmark and Share

PDF Imprimer Envoyer
There are no translations available.

La Chine anti-contrefaçon

La Chine a vu sa lutte anti-contrefaçon porter ses fruits : 9000 personnes arrêtées, et la fermeture de 12854 fabriques illégales de produits contrefaits.

Selon Jiang Zengwei, vice-ministre du commerce les 9 mois de campagne sur la protection des droits de propriété intellectuelle ont permis d'arrêter 9031 personnes. Il annonce même à l'agence de presse Reuters que la question du piratage n'est plus une activité « extrêmement répandue » dans le pays.


Le gouvernement chinois a commencé par « balayer devant sa porte ». En décembre 2010, il s’était fixé comme objectif d’inspecter  les ordinateurs de ses administrations publiques afin de repérer ceux utilisant des logiciels sans aucune licence.


Selon toujours le vice-ministre, la future politique anti-contrefaçon porterait sur la sensibilisation du  pays en matière d'utilisation légale de logiciels. Désormais, la Chine pourrait mettre en place des mécanismes afin que les entreprises ou les administrations utilisent des logiciels édités par des sociétés du pays. Une mesure de bonne volonté mais qui pourrait montrer ses limites dans la mesure où aucune autorité indépendante ne serait chargée de contrôler l'utilisation légale (ou illégale) de logiciels.

Aussi, des moteurs de recherche comme Baidu sont accusés de proposer des liens conduisant vers des contenus contrefaits. Selon les Etats-Unis, Baidu agirait comme un annuaire simplifié permettant de consulter rapidement du contenu publié, parfois sans aucune autorisation. A ce titre, en mars dernier, les services américains au Commerce (USTR), avaient pointé du doigt le moteur de recherche et critiqué la Chine pour son laxisme…

 
RocketTheme Joomla Templates